Hassan Mimouni
Il est cet artiste-peintre que l’on dirait né dans la peinture dans toute sa plénitude et, de surcroît, de cette peinture comme habitée. Toute son œuvre est imprégnée de cette présence originelle frappante, tant est-elle munie de symbolismes aussi bien dans la technicité que dans le regard qu’il pose sur chaque chose, chaque instant, sur chaque pas qu’il fait dans la contemplation. Il n’est pas un mystique –du moins, ne le dit-il pas- mais la traversée de la « Conscience », l’intemporalité de la « Méditation » présupposent une seconde destinée se superposant à celle d’artiste-peintre.
Tournons un peu le regard sur son œuvre, sur ceux et celles qui hantent sa gestuelle d’artiste : nous sommes face à l’émotion pudique dans toute son expression. 
 
Qu’importe qu’ils soient frappés du sceau du mutisme, les âmes dans l’œuvre de Hassan Mimouni entonnent hautement sur la toile leurs voix spectrales, fustigées, dépecées en vies éclatées, mortellement et à jamais figées dans leur histoire. Le peintre tisserand livre le long cheminement de tous ces spectres ô combien vivants dans sa peinture ! Un hommage instinctif par un artiste à qui tout parle, y compris ces Oubliés, ces estampillés de l’omerta carcérale. 
PARTAGER L'ARTISTE